La naissance de la paroisse

C’est au mois d’aout 1959 que Mgr Anthony Jordan permit aux catholiques du sud de la ville de se réunir à la chapelle du Collège Saint-Jean pour la messe du dimanche. Le 5 janvier 1960, le père Arthur Lacerte, o.m.i., fut nommé curé de la paroisse. 

La première église

La première église était située près de la rue Marie-Anne-Gaboury sur le site du Campus Saint-Jean. On avait démonté et transporté une petite chapelle qui était sur la base militaire de Claresholm. La bénédiction solennelle et l’ouverture officielle de l’église eurent lieu le 4 mars 1962. 

Ancienne eglise1

L’église actuelle 

La première messe de Noël eut lieu dans l’église le 25 décembre 1980. Le 21 janvier suivant, Mgr Joseph MacNeil procéda à la bénédiction. C’était un édifice multifonctionnel. En employant des portes coulissantes qui fermaient le sanctuaire, une grande partie de l’église pouvait servir de salle paroissiale. Le 28 avril 1992, les travaux de notre grande salle paroissiale commencèrent. L’ouverture officielle se fit le 18 novembre de la même année.

Ancienne eglise2

La paroisse Immaculée-Conception

La paroisse Immaculée-Conception avait été fondée en 1906. En 1913 elle était devenue une paroisse nationale au service des Franco-Albertains. L’église était située au 10830 de la 96e Rue. En 2001 la paroisse a fermé et les paroissiens ont été invités à joindre la paroisse Saint-Thomas-d’Aquin. L’accueil des paroissiens de l’Immaculée-Conception s’est fait à notre paroisse le dimanche le 28 janvier 2001 en la fête de saint Thomas d’Aquin.

Le Christ ressuscité

La sculpture du Christ ressuscité qui orne le sanctuaire a été faite à Ortisei, en Italie. Elle était dans la première église.

Statue de Jesus

Le chemin de croix 

Les quatorze vitraux du chemin de croix ont été réalisés par Gabriel Loire (1904-1996) dans son studio de Chartres, en France. Ils ont été faits originalement pour la chapelle du Collège Holy Redeemer dirigé par les pères Rédemptoristes à Edmonton. Le collège a fermé en 1970 et les vitraux ont été offerts à notre paroisse peu avant la construction de l’église actuelle.

Vitraux

Les autres meubles

L’autel, l’ambon, le baptistère ainsi que la croix à l’extérieur de l’église proviennent aussi du Collège Holy Redeemer.

Autres meubles

L’orgue 

L’orgue Casavant date de 1913. Il avait été acheté par la paroisse Immaculée-Conception au cout de 3 500$. Cette paroisse a fermé en 2001. La communauté vietnamienne, qui a occupé l’église par la suite, a offert l’orgue à notre paroisse. Il a été déménagé pièce par pièce et installé en 2003.

Orgue

La bannière 

Peuple en marcheCette tapisserie est l’œuvre de Monica Hughes (1925-2003), artiste et écrivain d’Edmonton. La tapisserie avait été commandée par l’abbé Raymond Sévigny en 1978 pour marquer sa reconnaissance envers les paroissiens de la paroisse Immaculée-Conception qui venaient de compléter des rénovations majeures à l’église. Quand l’abbé Sévigny quitta la paroisse en 1984, les paroissiens lui firent don de la tapisserie. En décembre 2010, l’abbé Sévigny donna à notre paroisse cette œuvre d’une grande valeur patrimoniale culturelle et liturgique.

La statue de Notre-Dame-de-Fatima 

Statue de MarieCette statue avait été achetée par les paroissiens de la paroisse Immaculée-Conception en 1959 au cout de 250$. Le dimanche 28 janvier 2001, jour où les deux paroisses ont fusionnées, la statue a été solennellement installée dans notre église.

 

 

Les vitraux

Les vitraux dans la coupole ont été réalisés en 2007-2008 par Bissett Stained Glass d’Edmonton. Ils représentent les sacrements et les vertus de la charité, de l’espérance et de la foi. Les vitraux dans la chapelle ont été réalisés en 2007-2008 par Bissett Stained Glass d’Edmonton.

Coupole

La chapelle-reposoir

Le tabernacle qui se trouve dans la chapelle provient de la paroisse Immaculée-Conception de même que la pierre d’autel qui est accrochée au mur.

Nouvelles directives de l'archidiocèse sur le Covid-19

Lors de la rencontre du curé Jean-Claude Ndanga avec l'équipe du bureau - Caroline Maillet-Rao, Gisèle Rheault et Diane Roy, et selon les directives de l'Archidiocèse, voici ce qui a été décidé:
Gisèle Rheault, secrétaire, faisant partie du groupe d'âge vulnérable, sera en isolement chez elle, durant tout le temps de la crise du coronavirus.
Caroline Maillet-Rao, Diane Roy et Père Jean-Claude Ndanga assureront une permanence au bureau et prendront les messages suivant l'horaire suivant: 
 

Horaire d'ouverture du bureau de la paroisse Saint-Thomas-d’Aquin : 

    Lundi              Mardi       Mercredi            Jeudi     Vendredi   Samedi    Dimanche
    Fermé     Caroline et Diane   P. Jean-Claude   Caroline M-Rao       Diane Roy 

   Fermé

      Fermé
       De 9h30
        à 15h30
       De 9h30
      à  15h30
            De 9h30
            à  15h30
    De 9h30
    à 15h30

 

Pour les urgences en dehors des heures d’ouverture, veuillez laisser un message sur le répondeur de la paroisse au 780 469-4182. Les messages seront écoutés tous les jours.

Disponibilité des membres de l’équipe : père Jean-Claude est disponible pour recevoir vos appels ou vous recevoir personnellement du lundi au samedi. Caroline et Diane sont disponibles pour recevoir vos appels ou vous recevoir personnellement suivant leur horaire de travail. Caroline : Mardi, jeudi. Diane: Mardi, vendredi. 

Lors des rencontres avec un membre de l’équipe, nous devons respecter la distance sociale recommandée (2 m).

Messes paroissiales: Vous pouvez vous connecter sur la page Facebook de la paroisse pour participer en direct aux diverses célébrations : https://www.facebook.com/Paroisse-Saint-Thomas-dAquin-Edmonton-Alberta-Canada-101626514838061/

En communion dans la prière et dans le Christ durant cette période difficile.

 

Communiqué du l'archidiocèse d'Edmonton

16 mars 2020

Aux fidèles catholiques de l'archidiocèse d'Edmonton,

La propagation de COVID-19 dans notre province et dans le monde entier est un sujet de profonde préoccupation pour nous tous. Notre première préoccupation doit toujours être de prendre soin des aspects spirituels, physiques et mentaux  et le bien-être de nos concitoyens et de nos paroissiens. À cette fin, nous comptons sur nos experts médicaux pour nous fournir des informations actualisées et précises, et pour guider et nous protéger tous grâce aux directives qu'ils fournissent. J'ai une confiance totale dans les directives données à notre province par le médecin-chef.

Les directives liturgiques que j'ai données pour le culte dans l'archidiocèse ont suivi les directives du Dr Hinshaw sur l'évaluation du risque médical. Jusqu'à dimanche en fin d'après-midi, une dérogation à l'interdiction des rassemblements de plus de 250 personnes ont été accordés aux lieux de culte. Dans le communiqué de son bureau du 15 mars, cette exemption a été annulée. Il est désormais évident qu'un impératif de santé publique:

Les rassemblements liturgiques de plus de 250 personnes n'ont pas lieu. Une autre interdiction est imposée aux rassemblements de plus de cinquante personnes où l'on prévoit que les groupes considérés comme à haut risque, comme les personnes âgées, seront présents.

De nombreuses célébrations eucharistiques du Jour du Seigneur le week-end impliquent normalement plus de 250 personnes. Demander aux paroisses de limiter le nombre de paroissiens venant à la messe à ce nombre n'est pas pratique. En outre, les messes en semaine, les missions de carême et les pénitences paroissiales peuvent souvent attirer plus de cinquante personnes, dont beaucoup sont des personnes âgées. Par conséquent, à compter d'aujourd'hui et jusqu'à nouvel ordre, je mets en place dans tout l'archidiocèse d'Edmonton les mesures suivantes :

Toutes les messes du week-end et de la semaine dans l'archidiocèse d'Edmonton sont annulées jusqu'à nouvel ordre. Pour la durée de cette période, j'accorde à tous les fidèles catholiques la dispense de leur obligation dominicale. Depuis la célébration dominicale de l'Eucharistie est le cœur même de notre vie catholique, l'impossibilité de se réunir pour ce culte est une cause d'une grande souffrance. Acceptons cela comme notre devoir civique en ce moment, et offrons ce moment en sacrifice à Dieu pour le bien de tous ceux qui sont malades du virus COVID-19.

Dans ces circonstances extraordinaires, j'encourage tout le monde à participer "à distance" à la célébration de l'Eucharistie en regardant la messe quotidienne sur Salt+Light TV ou Vision TV, ou en ligne sur le site dailytvmass.com/daily-tv-mass. En outre, l'archevêché prévoit la Messe dominicale en direct à 10h30 de la basilique Saint-Joseph. Elle est accessible à l'adresse suivante notre site web de l'archidiocèse à l'adresse caedm.ca. Certaines paroisses peuvent également offrir la messe du dimanche en direct ; nous ferons des liens vers ceux qui sont disponibles sur notre site web. Ces liens nous offrent une façon supplémentaire de prier pour les malades et pour ceux qui s'occupent d'eux.

En ce qui concerne les liturgies de la Semaine Sainte, d'autres indications seront fournies en temps utile.

Toutes les missions paroissiales de carême sont annulées. Les paroisses peuvent envisager de mettre en place des enregistrements de la présentation de l'orateur pour affichage sur le site web de la paroisse, mais aucun rassemblement public ne  doit avoir lieu.

Toutes les célébrations pénitentielles paroissiales sont annulées. Les prêtres resteront disponibles pour entendre les confessions, mais l'utilisation du confessionnal est interdite pendant toute la durée de cette pandémie. Au lieu de cela, les confessions seront entendues en face à face dans des chapelles de réconciliation ou d'autres espaces qui à la fois protègent la confidentialité et permettent la distanciation médicalement nécessaire entre le prêtre et le pénitent. Ceux qui souhaitent se confesser anonymement derrière un écran sont invités à attendre la fin de la pandémie, et il leur est rappelé que l'obligation d'avouer un péché grave une fois par an n'a pas besoin d'être accompli avant Pâques ; il peut avoir lieu à tout moment de l'année. Bien entendu, nos prêtres se tiennent prêts à rendre visite aux personnes hospitalisées ou confinés au domicile qui demandent la Sainte Communion, la Confession ou le Sacrement des Malades. Dans tous les cas, on attend d'eux qu'ils pratiquent une prévention appropriée des risques.

Toutes les célébrations du Baptême, de la Première Communion, de la Première Réconciliation et de la Confirmation sont reportées jusqu'à ce que le médecin-chef ait annoncé la fin de la pandémie.

Sur ce point, j'accorderai à nos pasteurs toute délégation nécessaire pour leur permettre de célébrer ces sacrements à des moments qu'ils déterminent eux-mêmes en consultation avec les parents et les tuteurs. Cette directive s'applique également à la célébration de l'initiation à la vie chrétienne lors de la Veillée pascale. Ce point doit également être reporté jusqu'à ce que le médecin-chef ait indiqué que la pandémie est terminée.

Les cours de préparation aux sacrements pour les enfants et les adultes sont annulés. Les catéchistes veillerons à fournir aux parents les ressources nécessaires pour les aider à compléter à la maison les l'instruction à donner à leurs enfants. Dans le cas de RICA, le pasteur ou le catéchiste peut procéder à des entretiens personnels des candidats pour déterminer leur état de préparation.

Les funérailles peuvent continuer à être célébrées dans nos églises. En consultation avec les parents du défunt, le prêtre célébrant déterminera si la participation doit être limitée aux membres de la famille afin d'être en conformité avec les directives médicales en vigueur. Les réceptions publiques qui suivent la liturgie des funérailles ne doivent pas avoir lieu.

Les paroisses qui gardent normalement leurs églises ouvertes pendant la journée conserveront cette pratique.

En cette période incertaine et extraordinaire, nous voulons offrir de cette manière l'assurance que l'Église reste proche de vous et prête à vous accompagner dans cette difficulté ou dans toute autre.

Toutes les autres directives liturgiques que j'ai communiquées à l'archidiocèse dans des mises à jour antérieures restent en place. Vous pouvez les trouver dans l'église de votre paroisse et sur notre site internet de l'archidiocèse, caedm.ca.

Veuillez vous joindre à moi dans la prière pour une fin rapide du virus COVID-19. Que Dieu accorde la guérison à ceux qui sont malades, et le repos éternel à ceux qui sont morts. Que la bénédiction du Seigneur vienne sur nos professionnels de la santé et les autorités civiles, qui continuent à déployer d'énormes efforts et une grande compétence pour assurer notre sécurité à tous.

Bien à vous en Christ,

Richard W. Smith

Archevêque d'Edmonton

Archives

Pour voir les archives des nouvelles, cliquez ici.